Universel, pronateur, supinateur : quel pied avez-vous ?

La foulée c’est cet élément qui va vous permettre d’effectuer des mouvements plus ou moins précis avec vos pieds. Elle est devenue une référence quand vous allez dans un magasin de chaussures de sport. C’est la première question que l’on va vous poser. Êtes-vous plutôt universel, pronateur, supinateur ? C’est de votre foulée dont il est question. Mais en réalité, pourquoi est-elle si importante ?

Interpréter son type de foulée

Connaître son type de foulée est une étape primordiale avant de se lancer dans l’achat des baskets de sport afin de rester dans le confort total lors des exercices. Pour le savoir, observez les chaussures que vous portez habituellement, surtout au niveau des endroits marqués par l’usure. Mais généralement il existe trois types de foulée : la foulée neutre, la foulée pronatrice et la foulée supinatrice. Les coureurs connaissent très bien ces termes. Avant d’aller plus loin, il faut savoir que ce ne sont pas des maladies qu’il faudrait soigner. Ce sont juste des termes scientifiques et techniques qui montrent les lancées naturelles des articulations. Ils permettent de courir ou de bouger. Le mouvement de pronation c’est quand vous courez ou marchez qu’il faut le voir. En courant la pointe du pied va vers l’extérieur et au moment où le pied se pose, elle revient vers l’intérieur. C’est le mouvement de pronation. Comment différentier les types de foulée ?

Comment savoir si vous êtes universel, pronateur, supinateur ?

Pour savoir votre type de foulée, regardez sous vos anciennes chaussures de sport. Quelle partie de votre semelle est la plus usée ? C’est à partir de là que vous pouvez définir votre type de foulée. La foulée universelle se présente quand le mouvement de pronation est dite normal. En mouvement continu, la force du pied se concentre sur le milieu de la chaussure en se posant. Si vous avez donc une foulée universelle ou neutre, vos semelles de chaussures seront usées au milieu, c’est-à-dire que ce sont les parties centrales qui sont les plus attaquées. Cela sous-entend que vos pieds sont alignés lorsque vous marchez ou quand vous pratiquez du running. C’est le genre de foulée le plus rencontré. La foulée pronatrice, c’est quand le pied se pose au sol et que votre force se concentre vers vos gros orteils. Cela révèle un affaissement des pieds vers l’intérieur durant les activités physiques. La foulée supinatrice, c’est quand les chevilles font des mouvements incomplets et qu’en se posant les pieds touchent le sol par l’extérieur. Il y a donc des mouvements de supination. Il faut se rappeler qu’au moment où vous vous apprêtez à courir, le départ de votre pied commence toujours de l’extérieur. Peu importe votre type de foulée. C’est au moment où les pieds se posent qu’il y a une différence.

Intérêts de connaître son type de foulée

Le principal intérêt de savoir avec précision son type de foulée c’est d’acquérir les chaussures de sport qui seront conformes à vos pieds. Après un running, vous pouvez ressentir des douleurs. Elles peuvent être articulaires ou musculaires. C’est là qu’il faut se poser la question : votre foulée s’accorde-t-elle avec vos chaussures ? Si vous êtes un sportif professionnel, un podologue du sport pourra analyser votre foulée. Vous pouvez demander à ce qu’il vous préconise des semelles adaptées. Cependant, si vous êtes amateurs, vous pouvez également effectuer une consultation auprès d’un spécialiste afin de recevoir tous les conseils importants. Des chaussures non appropriées à votre foulée peuvent créer des accidents sur votre parcours, même si vous avez pris toutes les précautions nécessaires. L’avis d’un podologue tient une place importante en ce qu’il conditionne la pratique des exercices dans d’excellentes conditions.