Quelles chaussures choisir pour faire du vtt ?

chaussures vtt

Bénéficier d’une bonne paire de chaussures est indispensable pour monter sur un VTT. Avec le large choix de modèles proposés sur le marché, il est parfois difficile de trouver la déclinaison idéale pour la pratique. À chaque discipline ses chaussures de prédilection : randonnée sportive, compétition en cross-country, freeride, etc.

Quelle paire pour une randonnée VTT ?

Le choix de chaussures vtt varie principalement selon la discipline à pratiquer. La commodité pourvue est un détail à bien considérer. Sachez que le temps passé sur un vélo de randonnée peut être long, notamment si le vététiste fait des raids et s’il a souvent besoin de marcher. Dans ce cas, il serait judicieux d’opter pour des semelles souples. Pour plus d’informations, cliquez ici. Généralement hauts ou mi-hauts, les modèles pour enduro doivent protéger la malléole. Ils sont équipés de petit renfort en caoutchouc. Indispensables pour éviter les éventuels impacts imprévus, celui-ci est situé sur l’avant-pied. La semelle d’une chaussure pour VTT doit être relativement souple et comprendre des crampons pour garantir plus de confort. Cela est aussi utile sur les terrains gras. On trouve deux types de semelles, à savoir, les modèles pour pédales et les gammes compatibles pour pédales automatiques. Les chaussures de randonnée VTT se serrent souvent par lacets. Les variétés haut de gamme comportent un velcro permettant de bloquer les lacets en dessous.

Les chaussures VTT pour descente et cross-country

Conçues pour tolérer les aléas de la discipline, la chaussure vtt de descente est très robuste. Elle est adaptée à la pratique d’activités extrêmes comme le dirt, le freeride, le slopestyle, le BMX et la street. Cette gamme est un bon compromis entre la souplesse et la rigidité. Elle garantit une meilleure sensation de pédalage. Notez que la protection est de rigueur sur les chaussures VTT de freeride et de descente. Ces disciplines nécessitent des renforcements sur l’avant-pied pour se prémunir des impacts lors de jets de pierres ou d’une sortie de piste inattendue. La semelle de la paire doit être à la fois flexible et ferme. Plate, elle est souvent munie de crampons. Ceux-ci permettent d’avoir un grip maximal.

Légères et rigides, les chaussures VTT de cross-country garantissent une réelle efficacité. Elles n’engendrent aucune perte d’énergie. Ces modèles s’apparentent aux gammes pour vélo de route. S’arrêtant en dessous de la malléole, ils gagnent en agilité. Les versions hiver sont dotées de membranes étanches qui montent en haut de la cheville. Elles retiennent plus de chaleur et d’imperméabilité. Leurs semelles rigides offrent plus de performance au vététiste. Elles sont pourvues de crampons. Certains modèles permettent même le rajout de pointes métalliques. Ces dernières simplifient la marche durant les sessions de portage. Notez que toutes les chaussures VTT XC sont compatibles SPD. Leur serrage optimise le maintien du pied et la stabilité du talon, ce qui garantit un maximum de puissance au pédalage. Les déclinaisons haut de gamme sont équipées de serrage micrométrique. Précises, elles maintiennent fermement le pied.

Les conseils pour bien choisir ses chaussures VTT

L’étanchéité et la solidité de la chaussure trekking VTT sont des critères de choix primordiaux. La paire est censée mettre vos pieds à l’abri de l’humidité tout en restant ferme au long des péripéties sportives. Selon votre taille, optez pour une semelle dotée d’une bonne capacité d’absorption de vibrations et de chocs.

Vérifiez également le système de serrage de la chaussure. Celle-ci doit permettre le bon maintien de votre pied. Ce facteur a une influence sur votre aptitude à pédaler avec dextérité et rapidement. À ce propos, la bande velcro est le plus répandue, mais on note également le scratch. Celui-ci est réputé pour sa facilité d’usage et son efficacité de serrage. Il est cependant inadapté aux terrains boueux et à des utilisations répétées. Le lacet est la version la plus classique. Il est repéré sur de nombreux types de chaussures VTT, notamment ceux dédiés à la descente. La boucle micrométrique équipe pas mal de paires. Garantissant un serrage précis (au millimètre près), elle résiste à des utilisations intensives répétées. Son réglage se fait par cran. Le système Boa fait partie des systèmes les plus récents. Au-delà des options précédentes, il offre un serrage très précis grâce à sa molette. L’ajustement s’effectue avec un câble passant dans la chaussure. Cette version est toutefois déconseillée pour faire de la descente.

Quelle chaussure pour un triathlon ?

Si vous avez besoin de plus de sécurité, privilégiez des modèles équipés d’attache. Ces derniers proposent un serrage par molette. Certes, ces gammes coûtent cher, mais conviennent parfaitement aux utilisateurs en quête de stabilité. La molette offre un ajustement très précis.

Pour du triathlon, choisissez des chaussures faciles à régler pour gagner du temps. La paire doit être performante sur route. Un modèle équipé de scratch s’avère une option indéniable pour être rapide dans les transitions. La boucle est une alternative intéressante à ce système.