Trail en hiver : comment bien s’équiper ?

Par temps froid, les sorties doivent impérativement s’accompagner d’équipements vestimentaires adaptés, afin d’éviter d’attraper des maladies. Pour bon nombre de gens, faire du trail en hiver est loin d’être motivant. Néanmoins, en étant bien couverts et en prenant quelques précautions, les plus téméraires pourront continuer à pratiquer ce sport. Voici le guide complet qui vous permettra de choisir les équipements adéquats.

Trail hiver : se couvrir de la tête aux pieds

La première partie de votre corps qu’il faudra couvrir pour faire du trail en hiver est la tête. En effet, c’est une importante source de déperdition de chaleur. De ce fait, il est recommandé de porter un bonnet wintertrail ou un bandeau wintertrail. Pour maintenir la chaleur corporelle et éviter que l’air ne s’infiltre, procurez-vous également un tour de cou adapté. Par ailleurs, pour protéger vos mains, les gants sont indispensables. Vous pouvez opter soit pour des versions classiques, soit pour des moufles, accessoires privilégiés pour vous isoler du froid. Enfin, il ne faut pas oublier les pieds : une bonne paire de chaussettes sous vos chaussures trail vous épargneront bien des ennuis. Il existe sur le marché des modèles spécial trail qui sont à la fois confortables, et très efficaces pour garder vos pieds au chaud pendant votre course. Privilégiez les chaussettes en laine, une matière qui a fait ses preuves lorsqu’il s’agit de faire du trail running sous le froid. Vous pouvez même aller plus loin, et investir dans des chaussures spécialement conçues pour la course à pied en hiver. Leur avantage est d’être imperméable, ce qui est important surtout lorsque vous devrez courir sur des terrains ou des sentiers humides.

Si vous comptez plutôt faire votre trail sur la route, il existe des chaussures fabriquées à partir de matière déparlant, ce qui est intéressant pour empêcher la pénétration de l’humidité pendant une certaine durée.

Vêtements trois couches : une technique incontournable

Maintenant que vous savez comment éviter les déperditions de chaleur corporelle grâce aux accessoires, il faut passer aux vêtements. En effet, le reste de votre corps ne doit pas être négligé, si vous voulez faire du running dans les meilleures conditions. Pour cela, une chose essentielle à retenir : la technique des trois couches. Cette dernière permet de créer deux parties qui feront office de « tampon », en contenant l’air chauffé durant l’effort. Pour la première couche, optez pour une tenue qui puisse conserver la chaleur générée par votre corps. L’idéal est de choisir des vêtements techniques. La deuxième couche sera de préférence un tissu plus « respirant », comme un tee shirt à manches courtes ou longues.

Cependant, en fonction de votre capacité à résister au froid et à l’intensité de celui-ci, vous devez choisir des options différentes d’un jour à l’autre. Parfois, deux couches vous sembleront suffisantes, auquel cas vous pourrez par exemple porter un maillot à manches performer, avec une veste imperméable respirant.

Généralement, la dernière couche est constituée d’une veste running coupe-vent. Investissez dans un modèle imperméable, car il sera votre meilleur allié au cas où le temps se dégrade, et que vous vous retrouviez à courir sous les crachins hivernaux.

Des tenues adaptées aux conditions climatiques

Courir par temps froid nécessite de bien connaître les conditions météo, afin de se prémunir des changements de climat d’une minute à l’autre, ce qui est courant en plein hiver. Cela vous permettra d’adapter vos tenues en conséquence. Par exemple, si vous partez pour votre running trail en milieu de matinée, vous devez prévoir la possibilité d’enlever une ou deux couches de vêtements une fois que la température s’adoucit. En somme, la fameuse technique des trois couches doit pouvoir s’adapter au besoin en cours de route. Si vous sentez qu’il ne fait pas trop froid, évitez de courir avec trois couches, car il est fort probable que vous enleviez votre veste imperméable extrême au bout de cinq minutes. Pour le bas, il faut essayer de rester minimaliste lorsque la température n’est pas excessivement basse. Vous pouvez tout de même porter un short sous votre jogging, ou encore mettre un collant trail raider si vous êtes vraiment frileux. Toutefois, en cas de vent fort, le ressenti baisse drastiquement, auquel cas un bon collant s’avère incontournable. Choisissez-en un dans un tissu spécifique pour un effet coupe-vent assuré. Une astuce très courante consiste à porter un short au-dessus de votre jogging. Certes, c’est loin d’être esthétique, mais c’est la méthode la plus efficace pour ajouter une couche supplémentaire sur les cuisses afin de se protéger du froid.

Courir en toute sécurité avec le temps froid

Courir avec le froid peut impliquer de faire du sport dans le brouillard et la pénombre. Il est donc nécessaire de prévoir des équipements adaptés, car il y va de votre sécurité et pas uniquement de votre confort. En effet, non seulement vous devez vous assurer d’une bonne visibilité pour savoir où poser les pieds, mais il faut également qu’on puisse vous voir. Pour cela, il existe des vêtements trail spécifiques qui vous permettent de répondre à cette exigence. Comme pour le fait de courir à n’importe quelle autre saison, vous aurez besoin d’un petit sac pour ranger votre carte, téléphone portable, un encas et de l’eau. Pensez aussi à vous équiper d’une lampe frontale, dans le cas où vous vous retrouvez encore dehors le soir. Les lunettes de soleil sont de mise lors d’un trail en pleine montagne, lorsque les sentiers sont ensoleillés et humides. Il est plus judicieux de prévoir un gilet ou un tee shirt homme avec bandes réfléchissantes. Certaines tenues sont plus sophistiquées et sont dotées de led. Privilégiez les chemins  éclairés, où le risque de croiser des personnes malintentionnées est moindre. Lorsque vous courrez en bord de route, prenez le côté gauche, afin de vous mettre face aux voitures qui circulent. Cela vous permet d’être bien visible par les conducteurs qui roulent de ce côté.

Côté couleurs, il est préférable de choisir des vêtements aux tons foncés. En effet, ces derniers ont la réputation d’absorber les rayons du soleil, qui sont toujours là même par temps nuageux et froid. Lors de vos entraînements, privilégiez une tenue running à la teinte sombre, mais cela ne devrait surtout pas vous exempter des fameuses bandes réfléchissantes pour votre sécurité.

Trail hiver : choisir le bon moment pour s’équiper

Disposer d’équipements adaptés pour faire du trail en hiver représente un certain investissement. Toutefois, vous ne devez pas nécessairement vous procurer l’ensemble des équipements en une seule fois. Commencez déjà par acquérir l’essentiel, à savoir les accessoires pour votre sécurité et pour protéger vos extrémités du froid (gants, bonnets, etc.). À la saison suivante, vous pouvez laisser libre cours à vos envies et acheter une veste imperméable, ou un maillot à manches performer.

Certains vendeurs spécialisés dans le trail en hiver proposent des kits d’équipements complets comprenant entre autres une lampe frontale, des sifflets, une couverture de survie et un couteau de poche. Les tarifs restent souvent très attractifs, et vous n’aurez pas de difficultés à trouver tout ce qui correspond à vos besoins sur Internet. Si vous achetez en ligne, des boutiques proposent pour chaque produit un guide des tailles, pour vous assurer de ne pas vous retrouver avec un tee shirt trop large ou des chaussures trop petites.